lundi 2 mars 2009

Aïe coup

Trois bouts de saucisse.
Un chat qui part en courant.
Deux bouts de saucisse.


19 commentaires:

  1. je ne suis qu'admiration pour votre sens de l'épure poétique.

    RépondreSupprimer
  2. on dirait un exercice de style.
    et paf le chat.

    RépondreSupprimer
  3. Les historiens de la litterature seront circonspects.

    RépondreSupprimer
  4. je ne suis que LOL face à votre sens de l'épure poétique.

    Je vais encore me marrer à la vue des prochains haikus que je croiserai (oui, j'en croise parfois à mon boulot), voilà qui est fin, tiens !

    RépondreSupprimer
  5. miaïou... l'enfouis-je ?
    ou l'enterrai-je ?
    dans la t'aire de jeu...

    RépondreSupprimer
  6. Voilà remis en cause bien des vérités qui me semblaient acquises...

    Les chats aiment donc la saucisse ?

    RépondreSupprimer
  7. Joli! Le meilleur est dans la chaussette.

    RépondreSupprimer
  8. c'est une comptine pour apprendre aux petits enfants les subtilités de la soustraction.
    Connaissez-vous l'histoire du chat et du rôti ?

    RépondreSupprimer
  9. (soit dit en passant, ça fait quand même deux titres pourris coup sur coup.)

    Mère Castor : non, je ne connais pas cette comptine ?

    RépondreSupprimer
  10. Il faut PO-SI-TI-VER, mon vieux ! Un bout de saucisse dans une chaussette, vous rebaptisez ça "saucisson lyonnais", et ça vous a tout de suite une autre gueule, non ?

    RépondreSupprimer
  11. Dès que le chat sera de nouveau en appétit, on attend la suite, avec deux bouts de saucisse sèche.

    RépondreSupprimer
  12. Même lorsqu’on lui met volontairement un reste dans sa gamelle, en lui murmurant gentiment : « regarde, minou, c’est pour toi, et c’est parfaitement légal », cet abruti de chat retire le reste en question de la gamelle, et court le cacher quelque part, pour commencer à le manger, et l’oublier en suite. Comme dirait Duras : coupable, forcément coupable.

    RépondreSupprimer
  13. Oui, du rat, pour le chat, c'est normal.

    RépondreSupprimer
  14. À mau rat mau chat, comme disait Villon.

    RépondreSupprimer
  15. posté l'histoire du chat et du rôti. Un classique.

    RépondreSupprimer
  16. Mon chien (qui est une chienne) tient à tout prix à faire l'amour avec moi. C'est fatiguant d'être la saucisse...

    RépondreSupprimer
  17. Encore qu'il s'agirait de ranger un peu toutes ces chaussettes qui trainent !
    :-))

    RépondreSupprimer