samedi 28 mars 2009

C'est maintenant demain

Un jour, j'ai essayé de me souvenir d'une date, l'apparition de la première dent de Kéké. Alors j'ai cherché, à tout hasard, dans les archives de ce blog. Résultat : rien. Juste des histoires de tartes au caca ou de machines à café soviétiques. Je me suis un peu maudit, sur le coup. Aucune trace, tous ces mots, et puis pas de première dent. Je corrige le tir et inaugure une sorte rubrique où je consignerai, compilerai, les phrases notables de ma progéniture.


*

Me voyant enlever mon pantalon : "Papa, tu es torse nu des jambes".

Contemplant un bonbon : "Ce bonbon ? je crois que je vais me le garder pour demain. Je crois que c'est maintenant demain, je le mange."

Poète : "Maman, je t'aime plus fort que la vitesse. Plus fort que la fumée. Et que les bolides."

Premier Calembour : "Les hommes des cavernes vivent dans des grottes... (gloussant) Des grottes de nez !"

(J'ai déjà entendu cette plaisanterie chez des adultes, mais l'entendre dite "sérieusement" par kéké m'a quand même bien amusé) : Juste avant une séance de bagarre : "Papa, je vais faire pipi, commence la bagarre tout seul, j'arrive."

28 commentaires:

  1. "leptiboutdepiqueur"...c'est Woody woodpeaker...

    RépondreSupprimer
  2. ca va finir en blog de filles, ici !

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  4. j'ai même pas envie de commenter tiens, utiliser son môme comme nègre quand on n'a plus rien à dire je trouve ça minable...













    euh :)

    RépondreSupprimer
  5. Moi, je n'utilise jamais mon nègre, Tonnegrande, comme môme.

    RépondreSupprimer
  6. Tifen: :-)

    Nicolas : ah ah !

    Gaël : Toi aussi, tu t'y mets... Traitre...

    RépondreSupprimer
  7. En fait, il est plus drôle que toi. C'est parce qu'il mange de la viande sûrement...

    RépondreSupprimer
  8. @Dorham si ça se trouve BAlmeyer s'est auto-taggué pour ta chaîne :)

    RépondreSupprimer
  9. Au MacDo il mange la viande, moi le pain...

    RépondreSupprimer
  10. Gaël, Dorham : vos filles mangent des tonens de viande. Résultat, elles parlent comme ça : "Ah dodo tata la mami a dadé" ?

    Ca craint.

    Résultat, politique, Sarkozy, destruction de trains, blogowars. Compensation, allusions sexuelles, alcools, fanfaronnades. Il faut savoir se détourner du chemin de la colère pour gagner le sentier de la paix. Mais parfois, c'est trop les boules. Je sais.

    RépondreSupprimer
  11. Ah, le premier jeu de mots, ça, ça compte vraiment !

    Rien que pour ça, je conserve un souvenir ébloui de mon grand-père paternel qui m'a ouvert les horizons du calembour idiot avec ceci :

    – Que dit le pain quand on le coupe ?

    – Il diminue.

    Que la grâce soit avec lui.

    RépondreSupprimer
  12. Allons bon. Le Vieux Jacques commente ici maintenant sous le pseudo de Didier Goux.

    RépondreSupprimer
  13. Nicolas : Catherine et moi vous avons déjà dit que le vieux Jacques nous faisait irrésistiblement penser à notre grand-père commun...

    RépondreSupprimer
  14. Bal !! tu as raison on se dit toujours "je m'en souviendrai de celle là" ou "je vais le noter" et puis pffffffit on oublie !!

    chez nous il ya eu les lampes aux pieds et les clous de girafe dans les lentilles ..

    un vrai blog de fille comme on les aime ici :)

    Existe-t'il un diktat des lecteurs ? Tiens ça me rappelle une de tes notes sur "ceux qui ont un blog" : une FAF qui commençait à écrire et qui ne faisait plus la lessive ...

    on devrait monter le MLDB, mouvement de libération des blogueurs qui écrivent ce qu'ils veulent, quand ils veulent !!

    Et je t'embrasse :))

    RépondreSupprimer
  15. Didier : le vieux Jacques, le peu que je l'ai vu, avait l'air vraiment d'apprécier les jeux de mots... pas très frais. Du style huître au soleil, en août, mois sans "R"...

    JustMarieD : les clous de girafe, c'est bon ! Pour le diktat des lecteurs, il s'agit surtout d'une gentil chambrage. Mais c'est vrai, les lecteurs me prennent en otage et me forcent à écrire des trucs de vomi, je dois faire des choses, montrer des trucs, tout ça. En vérité, si j'étais libre, je parlerais un peu plus des Châteaux de la Loire, par exemple.

    RépondreSupprimer
  16. Hihihi, j'adore l'idée d'être torse nu des jambes !
    Moi je me souviens d'une remarque d'un élève de 3 ans. Nous avions fait l'appel et constaté que untel était absent ; j'ai dit qu'il était malade ce jour-là etc. Un élève a levé le doigt pour préciser : "Des fois on dit : absent grave."

    RépondreSupprimer
  17. Et ceux qui ont oublié leur écharpe, ils sont la bite à l'air du nez ?

    RépondreSupprimer
  18. Même le gosse sait écrire ? (Dégoûtée, tiens !)

    RépondreSupprimer
  19. Le Pere Des Castors29 mars 2009 à 15:14

    Pas évident d'annoncer la couleur du calembour .Pour le normand le véritable calembour est issu de l'écru.

    RépondreSupprimer
  20. Connaissant Kéké, dire qu'il aime plus que les bolides ! C'est vraiment une grande déclaration d'amour.

    RépondreSupprimer
  21. Bal,

    Tu te plantes, non seulement mes filles parlent très bien mais elles ont exactement le même caractère que moi. Je te conseille donc mesure et précaution sous peine de devoir prochainement commander de nouvelles rotules en plexiglass (ou en os animal)...

    Sinon, quand même, ta réponse me fait marrer car elle est pleine de bon sens : on a un faste president marié à une fast première dame. Même si elle chante doucement...

    RépondreSupprimer
  22. Comme il est suggéré par les commentaires, la prochaine fois, on taguera Kéké...

    RépondreSupprimer
  23. C'est une excellente idée que de les noter car, à l'usage (j'ai deux filles de 22 et 19 ans) je me rends compte que la mémoire n'est pas aussi infaillible qu'on veut bien le croire.

    RépondreSupprimer
  24. Il y avait «c'est la joie des enfants!» et «j'enlève mon collier», dont je me souviens encore…

    RépondreSupprimer
  25. Merci pour vos gentils mots ! J’en bave grave pire que Dave sur le billet suivant qui n’est pourtant pas très ambitieux, alors pouet.

    RépondreSupprimer
  26. un billet sur Dave ?!

    mais tu ne vas pas nous faire profiter de l'étendue de tes goûts de chiotte en musique tout de même ?!















    euh... :)

    RépondreSupprimer
  27. et que si on n'a pas d'enfant, et qu'on n'en aura jamais, on a quand même le droit de gatifier ? moi, c'est mon neveu (on fait ce qu'on pneut)... et pareil que toi, j'ai oublié de noter l'essentiel... de toute façon, on deviendra quand même (qu'on en ait ou pas des enfants) de vieux cons... un beau matin de juin (pour la rime).

    RépondreSupprimer
  28. Côté "demain", mon petit dernier m'a dit, d'un air convaincant, quand moi aussi je promettais quelque chose pour le lendemain : "Mais demain, c'était hier !"
    :-)

    RépondreSupprimer