samedi 27 février 2010

Jim

Sur la tombe de Jim Morisson, il y avait plein de gens venus se recueillir. C'était sans doute des gens qui, affranchis des conventions, des traditions et des dieux, étaient venus faire un... pèlerinage. Un jour avec un ami, nous avons fait un pèlerinage sur la tombe du type qui était enterré à côté de Jim Morisson. Quel était son nom ? Robert La Loose ? Peu importe. C'était bien, comme acte gratuit, après nous avons fêté ça dignement avec quelques bières.

Sur la tombe de Jim Morisson, il y avait des bougies. Un vrai mémorial. Sur la tombe de Robert La Loose, à côté, il y avait des fesses de jeunes filles venues voir Jim Morisson. Leur popotin foulant le marbre environnant, comme si ces macchabées jouxtant l'idole n'étaient que de vulgaires sidemens, des bassistes par exemple. Mais sur celle de Jim Morisson, il n'y avait pas de fesses de jeunes filles, juste des bougies à la noix. Finalement, quand on regarde ça avec beaucoup de recul, on se demande qui a vraiment loosé, dans l'histoire. Celui qui a sur sa tombe des bougies à la noix, ou celui qui accueille des fesses de jeunes filles.

10 commentaires:

  1. Oui tout est question de point de vue !

    RépondreSupprimer
  2. Ce n'est pas une mise en abîme, mais presque… Il y avait aussi la tombe d'à côté, je suppose, qui n'avait ni fesses, ni bougies. Celle du témoin qui contemple la vanité des réussites, toutes égales dans le trou. Votre humour sait choisir et toucher.

    RépondreSupprimer
  3. je te confirme qu'on enterre toujours au Père Lachaise (et pas que des célébrités) comme je le disais chez Nicolas : j'y ai ma place réservée (une concession pour l'instant de 50 ans, que, si j'en ai les moyens, je prolongerai à perpèt'), près de ma petite soeur, dans le carré romantique, pas loin de Géricault, de Bashung et du mime Marceau. Moi, qui avais horreur des cimetières avant...

    Dimanche dernier, croisé une toute petite fille, en promenade parmi les tombes avec sa maman :

    "Dis maman, on fait comment pour prendre le corps du mort et pour le mettre dans la tombe ?".

    Elles sont passées et je n'ai pas entendu la suite...

    RépondreSupprimer
  4. Tiens je n'y suis jamais allée sur la tombe de Jim Morrisson... C'est que ça ne doit pas m'intéresser tant que ça.. Pourtant le personnage vaut le déplacement.

    RépondreSupprimer
  5. J'aime assez l"idée d'aller se recueillir sur la tombe du type d'à coté.

    RépondreSupprimer
  6. J'aime assez l'idée d'aller se recueillir sur la tombe du type d'à coté.

    RépondreSupprimer
  7. Et si c'était la tombe du type qui aurait voulu être le fauteuil d'un salon de coiffure pour dame ?
    Il aurait gagné le Paradis éternel.

    RépondreSupprimer
  8. Ah mais, quand même, une fois le Père Lachaise fermée à double tour, les fesses nues se collent au marbre de Morrison.

    (il me semble de toute façon que la macchab a finalement été rapatrié par la famille...)

    RépondreSupprimer