mercredi 26 novembre 2008

La petite sardine

Kéké vient me voir, il rampe au sol, près du lit : « protège moi papa ! Je suis la petite sardine ! » Je le hisse sur la barque, il continue : « regarde, un requin-minou qui me poursuit ! »

Le requin-minou est allongé sur le sol, féroce prédateur orange des mer, chasseur cruel et sanguinaire, il feint la léthargie, en ronronnant, étalé, inerte, mais c'est pour mieux tromper ses proies, les pauvres petites sardines, qui abusées par cette apparente bonhommie se laissent dévorer atrocement, par surprise, puis meurent en agonisant, ou agonisent en mourant.

« Regarde, continue Kéké, le requin-minou va nous attaquer ! » Nous tremblons de peur, blottis dans la barque, sous la couette, tandis que le terrible animal nous dévisage de son œil vert, maraudant autour de nous, se rapprochant peu à peu, mais sans vraiment se déplacer en fait, ronronnant juste au sol comme un gros chausson au pomme. Puis le requin-minou se lève, s'étire infiniment, fait le dos rond, et s'en va lentement, roupiller dans la pièce à côté.

Nous sommes soulagés. La menace est écartée, maintenant. Mais Kéké se penche au bord du lit, et trouve un nouveau danger : « regarde papa, le requin-chaussure ! Il va nous attaquer ! »

Le requin-chaussure attend, tapi dans l'ombre, sa bouche démesurée grande ouverte, pleine de lacets. Il patiente, inerte, objet inanimé, mais c'est pour mieux tromper ses proies, les pauvres petites sardines. Papa protège moi ! Le requin-chaussure va nous attaquer.

Comme la vie est dure pour les petites sardines.

Il y a trois ans, nous avons péché non pas une petite sardine, mais une petite crevette. Je la décortique tous les soirs avec toujours autant d'appétit. Bon anniversaire Kéké !

[image : source]

25 commentaires:

  1. Excellent, vous avez trouvé le thon juste.

    RépondreSupprimer
  2. Ah ah ah, merci à vous, je ris comme une baleine ! :)

    RépondreSupprimer
  3. Je ne sais pas si tu as lu PMAneries, mais c'est amusant, à propos de l'anniversaire de Kéké, je parle aussi de sardine !

    RépondreSupprimer
  4. Didier,

    J'espère que c'est du thon blanc.

    RépondreSupprimer
  5. Je n'avais pas vu, Nicolas ! Merci !

    RépondreSupprimer
  6. il en a de la chance ce Kéké de pouvoir dire "quel héros mon pôpa !" (Didier, oui je continuerai à dire papa et maman dans les blogs ! :) )

    RépondreSupprimer
  7. Gaël : quand vous faites parler un enfant, c'est tout à fait légitime.

    Sinon : va mourir, Bisounours !

    RépondreSupprimer
  8. Joyeux anniversaire, Kéké,
    Joyeux anniversaire, Kéké...
    C'est pas un cadeau ton père Kéké,
    mais quand même....
    Joyeux anniversaire tout de mêmeuh !

    Le petit bonhomme en mousseuh !
    tataditaditata !

    RépondreSupprimer
  9. Je vais faire la fille: c'est tout choupi, mimi, craquant, trop sweet!...(voix suraigüe!)
    Et plus sérieusement, c'est tout simplement un très beau cadeau d'anniversaire je trouve! ( même si j'espère qu'il n'y a pas que ça pour Kéké)

    RépondreSupprimer
  10. Nous c'est requin, pour l'autre Reguin, le carrelage te le gazon, l'eau...Mais je me garde Kéké n°3 de la maternité pour un autre jour, là, je fais du saumon...BA kéké, continue de faire rêver te^parents!

    RépondreSupprimer
  11. comme c'est mimi, un papa requin qui régresse... et redevient sardine... la maman des poissons, aussi, elle est bien gentiiiillle.

    RépondreSupprimer
  12. Merci ! Comme d'hab, le trop adorable kéké, comme chaque fois que je fais un billet débordant d'amour paternel, s'est montré odieux tout hier, il a même foutu un sacré gnon à un petit camarade, en pleine face.

    Résultat, on cherche à le mettre chez les Frères, si quelqu'un connait une pension...

    [penser à purger mes commentaires dès qu'il saura lire]

    RépondreSupprimer
  13. Bon anniv, alors... cela dit, à trois ans, sardine ou pas, ça devrait plus trop ramper quand même...!

    RépondreSupprimer
  14. Oui, bon, il marche pas, il tient à peine assis, mais il est quand même en avance pour son age. Il fait des puzzle à une pièce, aussi.

    RépondreSupprimer
  15. En retard, bon anniversaire à l'adorable Kéké.

    RépondreSupprimer
  16. adorable, il fallait vite le dire, hier ! ;)

    Le pauvre, aujourd'hui, premier journée complète à l'école, et premier jour de cantine...

    RépondreSupprimer
  17. Ils font des sandwiches triangulaires à la cantine de l'école ?

    RépondreSupprimer
  18. Et non, c'est une cantine où l'on apporte son manger, malheureux... ben oui, comme il est allergique, on lui fait un "panier-repas", il le mange à l'écart, il devient le bouc-émissaire, on lui lance des pierres, puis il vend des allumettes dans la froidure en frotant ses doigts bleus, mais sinon c'est cool.

    RépondreSupprimer
  19. En retard, oups, un très bon anniversaire à Kéké
    (aujourd'hui anniversaire de Père Castor, tralalaire)

    RépondreSupprimer
  20. Quoi, il a mis un gnon...purée, ton fils est un Dorham...

    Tu vas morfler mon gars...si vieux, il devient un Didier Goux, t'es carrément marri, violacé...

    RépondreSupprimer
  21. :-)

    Je suis curieux d'imaginer Kéké lisant cette prose dans une bonne dizaine d'année

    RépondreSupprimer
  22. "Regarde, mon fils (snif), c'est mon blog que j'avais avant, (sneurfl) tu as vu, je parlais de toi !!
    - ... oula, sa crin."

    arg.

    RépondreSupprimer
  23. Une bonne occasion de relire Poli 2.0 qui fait rire et pleurer.

    Je souhaite à la petite sardine plein d'anniversaires à l'abri des requins.

    RépondreSupprimer