vendredi 16 mai 2008

Oh!91 dans l'espace

Tu me demandes ce que je fais dans la station Mir. Je vérifie les jauges. Je me déplace dans les conduits capitonnés, au cœur du silence de l’espace, pour effectuer des tests. Parfois, je regarde la nuit par le hublot. J’aperçois au loin la Terre, la lune, je médite sur cette étrange solitude, dans ma combinaison spatiale. Mon cœur bat dans ma poitrine, être humain perdu dans le désert sidéral.

J’ouvre un sas, et je tombe alors sur un homme blond qui, torse nu, s’exerce aux haltères en transpirant. Quelle surprise ! Stupéfaction. La sueur sur ses muscles brille comme de l’huile. Evidement, les haltères en apesanteur, c’est plus pour le symbole, mais quand même, j’apprécie de le voir prendre soin de lui. Il est torse nu, et le reste aussi. Peut être est-ce l’absence de gravité, mais son sexe volumineux voltige en toute liberté comme une licorne. Il me dit :
« Je m’appelle Piotr.
_ Tiens, je réponds, je pensais être seul sur la station. Quelle surprise !
_ J’ai du rrrater la dernière capsule. Veux-tu faire une parti d’échec ? »

Je m’assois à ses côtés, il a abandonné ses haltères allées se perdre au plafond. Nous jouons aux échecs. Tandis que je suis sur le point de prendre son roi, je constate que nous nous caressons depuis un moment. C’est agréable, dis-je. Oui, force est de le constater, me répond-il.

Puis nous jouissons. Des longs jets, puissants, fournis. Dans l’apesanteur, nos spermes libérés forment une sorte de petite voie lactée dans l’habitacle. C’est fastidieux à nettoyer.

14 commentaires:

  1. et si c'était cette nouvelle voie lactée qui nous indiquait notre origine ? Un big bang de foutre en quelque sorte...

    RépondreSupprimer
  2. C'est l'origine de la voie lactée : des types qui jouissent dans l'espace.

    RépondreSupprimer
  3. Je trouve dommage de nettoyer juste après avoir créé une voie lactée. C'est dommage.

    RépondreSupprimer
  4. Je trouve dommage de nettoyer juste après avoir astiqué. C'est dommage.

    RépondreSupprimer
  5. Le gang des pastiches !

    Ceci dit, c'est parti d'une plaisanterie. Après, plusieurs semaines sont passées, je n'osais pas trop poster ce que je trouvais être une caricature un peu réductrice.

    Puis je me suis dit que ce personnage d'Oh!91 avait pris sont autonomie par rapport au modèle, j'aimais bien l'idée de ce charlot super sexuel... Mais je dis ça pour les lecteurs non-habituels qui auraient l'outrecuidance de ne pas me lire : c'est un pastiche de potache !

    RépondreSupprimer
  6. romain blachier16 mai 2008 à 23:21

    de quoi faire de l'auto-éjaculation faciale!

    ok je sort

    www.romainblachier.fr

    RépondreSupprimer
  7. Balmeyyyyyyyeeeeeeeeeeerrrrrrrrrrrrrr !

    Petit saloupiaud,
    tu as dépecé un texte de Gunther pour te servir... (je sais, j'ai vu le brouillon)...

    Ah, ça, je suis...
    ouais, bon,
    mort de rire...

    Surtout le passage où on joue aux échecs en se rendant compte que soudain, ah oui, ça fait bien une demi-heure qu'on se manchote chacun chacun...

    RépondreSupprimer
  8. Dorham, je vais sortir l'autre texte quand même ! Celui d'Oh!91 existait déjà, puis j'ai fait l'autre en modifiant un peu l'idée, mais ça m'a donné envie de terminer le premier, et là ça me donne envie de terminer le second.

    (je sais, les blogueurs...)

    RépondreSupprimer
  9. Ouais mais tu comprends, ce sera plus jamais comme avant...

    RépondreSupprimer
  10. Te parler sur deux blogs en même temps tout en écrivant sur Sinatra, c'est pas facile tout de même...

    RépondreSupprimer
  11. Même chez les autres il fait des cochonneries, oh!
    ;-) j'aime bien.

    RépondreSupprimer
  12. bougrenette : bienvenue ! Il n'est pas sortable.. :-)

    Dohram : Voilà, le manque est comblé...

    RépondreSupprimer