samedi 15 septembre 2007

Comme sur des roulettes

Moment fugitif et savoureux : Autour du Square de Clignancourt, sur un trottoir étroit, je promène un kéké endormi, dans sa poussette. J'entends sans y prêter attention ces quelques mots : "...tiens, comme le bébé !".

En face de moi arrive alors, poussé dans un fauteuil roulant, un petit vieux moustachu, gris, maladif, ratatiné mais l'oeil pétillant. Lorsque je parviens à sa hauteur, il écarte ses mains, pour me montrer ses grandes paumes, avec un regard malicieux, rigolard, il hausse les épaules, exécutant ce que les anglais nomment un "gallic shrug". Il semble me dire, dans sa mélancolie amusée : "C'est la vie !". Il faudra que je vérifie dans le dictionnaire silence-français.

1 commentaire:

  1. Bonjour Balmeyer,

    Vous avez commenté récemment un article de Criticus. Dans ce cas, traditionnellement, je propose un échange de liens. Qu'en dites-vous?

    Criticus
    http://criticusleblog.blogspot.com/

    RépondreSupprimer