samedi 15 septembre 2007

Partir en courant, alternatif

Retour du square, avec kéké. Il a ri comme s'il était ivre, titubé, il s'est cogné partout. J'ai du le porter tout le retour, tout mou ; il a vidé toute sa batterie en courant comme un dératé autour de la cabane. Il va falloir que je le recharge avec une bonne sieste.

Lisant mes deux derniers billets, E. m'a demandé si j'étais devenu fou. Il y avait de la peur dans ses yeux : "mon mari est devenu fou. Il a pété les plombs. Il blogue n'importe quoi. Il déblogue".  Adieu lecteurs. Adieu lectrices. Vêtement de fourrures reçus gratuitement pour les tester, téléphones amphibies, chapelets USB, chaussettes auto-chauffantes, casquettes à panneau solaire.

Mais non, je ne suis pas devenu fou. Si vous n'avez pas compris mes deux derniers billets, je m'excuse de vous avoir fait perdre votre temps. J'imagine votre irritation. Je comprends votre grand courroux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire