Accéder au contenu principal

Discussion autour du nom de ces lieux

Hier soir, tandis nous partagions la même cellule de dégrisement du commissariat du XVIIIème, Dominique de Villepin me demanda : "Mais au fait Balmeyer, quelle est l'origine du nom de ce blog aussi original (le nom, pas le blog) ? Balmeyer's Blog, un trouvaille, véritablement !"

L'heure tardive, la chaleur de l'alcool, la désillusion amusée pour toutes choses lorsque l'aube approche... l'atmosphère était propice à la confidence. Détendus, revenus de tout, nous devisions avec ironie sur les vanités de ce monde. Après m'avoir raconté en détail toute la vérité sur l'affaire Clearstream (il avait besoin de se confier à un inconnu, mais je jurai de ne rien dire, ne me harcelez pas), j'étais bien obligé de lui dévoiler l'origine de ce nom, par échange de bons procédés.

Avant de poursuivre, une citation :

Ploum a dit :
...À côté de ça, on retrouve bien entendu les inusables "Blog de Robert", "Bob's weblog", "Carnets web de Robert", qui dénote tout simplement une volonté de ne pas passer pour un original.

Voici le secret : Blogger propose ce nom par défaut, savamment calculé d'après le pseudonyme du taulier et la constante zblog = "'s blog" ajoutée en suffixe.

Exemple : si votre pseudonyme est " 's blog ", votre blog s'appellera par défaut " 's blog's blog ". Si votre pseudonyme est vide : "", ou si vous n'avez pas de pseudonyme, le nom de votre blog est " 's blog ". C'est sympathique, non ? En attendant mieux... On le sait, tout ce qui est temporaire est amenée à durer, tout ce qui doit durer change constamment.

"C'était donc ça, répondit Dominique dans un éclat de rire ! Ma soif de curiosité est à présent rassasiée. Mais qui est donc Balmeyer ?
- Je vous ai déjà dit beaucoup de choses, je ne peux pas tout dire, non plus.
- Allez, je vous pistonne pour le vélib', si vous me le dites !
- Je crains de ne pas comprendre, Monsieur Vipin. Mais je m'éxecute : en 1930, j'ai envoyé mon premier mail. Je ne me suis jamais déconnecté depuis. Un jour, je me suis inscrit sur le premier forum de programmeurs informatiques, un peu avant la guerre : "le forume des haqueurs les plus fore du mond", et j'ai pris comme pseudonyme un personnage du "Mystère de la chambre jaune", que je venais de terminer. Plus tard, je me suis rendu compte que je l'avais mal orthographié : il s'écrit Ballmeyer, en fait. "

L'ancien premier ministre s'était endormi. Je me suis approché des barreaux, et j'ai dit : "Il doit bien y avoir un moyen de sortir d'ici ! Quelle est cette plaisanterie ?"

(recherche gros contrat éditeur pour dévoiler secret politique énorme)

Commentaires

  1. Il a vomi sur toi avant de s'endormir ?

    RépondreSupprimer
  2. LOL ! Un commentaire sur un vieux billet !! Mais on a pas le droit de commenter, c'est périmé ici ! :o)

    RépondreSupprimer
  3. Ce n'est rien tu aurais pu lui répondre quand même !

    RépondreSupprimer
  4. pardon, flora. Tu as raison eva. Non, il n'a pas vomi.

    (mais d'où surgissez-vous ?)

    RépondreSupprimer
  5. Ah les gamins !Vous battre pour un com stupide !

    RépondreSupprimer
  6. C'est toi sur la photo ?

    RépondreSupprimer
  7. On surgit de Nulle-Part !

    RépondreSupprimer
  8. On dirait des gosses "De Nulle Part","Il a vomi sur toi","Tu aurais pu lui répondre"Pff... j'me tire

    RépondreSupprimer
  9. Meme si je suis pas de Reims

    RépondreSupprimer
  10. on fait un concours decommentaires nze et trollesque ici ? su un vieux billet comme ça ? trop l classe.

    Bah l'meilleur, comment ton troll a-t-il su qu'en fait c'est TOI qui lui a vomi dessus ?

    RépondreSupprimer
  11. Eh,c'est à croire c'est des gosses ici et un politicien ça ne vomit pas !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  12. wow il s'accroche l'anonyme pour un troll qui s'en allait au premier commentaire.

    RépondreSupprimer
  13. LOL!Imaginez l'ancien premier ministre en se faire vomir !

    RépondreSupprimer
  14. Nef .................................................................................................................

    RépondreSupprimer
  15. Mais il n'est pas anorexique !

    RépondreSupprimer
  16. Y'a pas que les anorexiques qui se font vomir !Les boulimiques ausssi !

    RépondreSupprimer
  17. Balmeyer réponds nous !

    RépondreSupprimer
  18. finalement Villepin n'a pas eut droit aux crocs de boucher...

    quoiqu'il lui reste du temps à vivre !

    @unouveaucompte

    (j'avais déjà lu ce billet et je m'en rappelais)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

La lanterne magique

Quand l'étincelle a disparu, dans cette lanterne magique qu'est la tête, le film du monde est laid. On regarde le soleil qui s'y couche comme un gros tas flasque de particules molles. Les chiens sont des boites à bruits, au bout des laisses, comme des yoyos à jamais déroulés. Les gens ont des barbes qui vous grattent à vous. Ils parlent en faisant des fautes d'orthographe. Les arbres s'alignent de manière bucolique comme des bâtons pour chiens, plantés là. Vous êtes ce chien qui ne peut prendre les arbres dans votre gueule, ces bâtons de joie, et détaler. Vous regardez les arbres, intransportables, et plus rien ne court. Vous vous retrouvez nez à nez dans un endroit où vous étiez content, une fois, et vous voyez votre ombre encore contente (car les ombres sont lentes), et vous vous sentez de trop dans ce souvenir heureux plus réel que vous-même à cet instant. Vous quittez les lieux poliment. Il y a des magasins qui vendent des thés ridicules. Il y a des bars qui ve…

Wagram

Avenue de Wagram, devant un hôtel trois ou quatre étoiles, quelques barrières ont été installées de part et d'autre pour que s'accumulent des jeunes filles en fleur et en short. Elles semblent attendre depuis un moment, immobiles et compactes, et ce regroupement, provoqué manifestement par une prochaine épiphanie de vedette, emplit ce fragment d'avenue du bruissement électrique de la Célébrité. Des touristes et passants intrigués s'arrêtent pour scruter les jeunes filles qui scrutent l'entrée de l'hôtel, et moi je scrute à mon tour les passants curieux. Cela aurait été un triangle parfait de scrutement si les jeunes filles m'avaient regardé moi, mais en vérité je suis informaticien.

Chacun y trouve son compte, dans ce grand drame de l'attente ; par exemple moi-même, n'y comprenant rien, j'observe la scène tel un contempteur bien au dessus de tout ça. Si ces jeunes filles ont décidé d'être une foule dense à raison de huit par mètre carré, com…

Ballons

Nous nous promenions au parc de Sceaux, il y avait une sorte de kermesse pour lutter contre les myopathes (contre la mucoviscidose me corrigea Emeline). Derrière les stands, s'activaient des gens qui vendaient des parts de gâteaux au prix d'un ticket vert. Il y avait des panneaux explicatifs sur la maladie, des jeux de pêche et de massacre.

Un speaker remercia la fanfare de Clamart. J'y avais remarqué un joueur d'hélicon assez maigre, et ceci me plut car je tenais, à l'occasion, des statistiques sur les membres des fanfares, afin d'établir un jour une pittoresque découverte. J'avais déjà noté que les joueurs d'hélicon étaient souvent maigres, ce qui me fascinait car l'instrument exigeait de la puissance, et donc un costaud au bout du tube me semblait-il ; je croisais certes sur ma route une fanfare environ une fois l'an, l'étude avançait lentement mais malgré tout, je tenais pour certain que l'hélicon était si gourmand qu'il épuisait…