mercredi 3 octobre 2007

Messages de service

Message de service n°1 : certaines de mes lectrices visitent des magasins spécialisés dans les petits chatons mignons.

***

E. me dit : "J'aime pas trop quand tu fais des petits bouts de paragraphes séparés par des ***, ça fait un peu flemmard." Ne vous méprenez pas, E. me soutient beaucoup, même lorsque, folle de rage de trouver encore un pantalon par terre, avec des chaussettes pas pareilles et qui puent, elle est prête à m'introduire la tête dans le grille-pain, elle trouve toujours la ressource pour me complimenter lorsqu'un article lui plaît.

***

Hier : oh je suis content de mon article, je me suis vraiment arraché le cortex avec mes ongles. Elle me répond : ouais, pas mal. Comment ça ouais pas mal. Regarde, j'ai encore un peu de cortex resté sur mes ongles, tu rigoles. Je suis à genou. Je mange l'humilité avec mes doigts.

C'est systématique, mes billets qui ont le plus d'écho sont toujours ceux écrit quasiment accidentellement, les semi-brouillons, les pas fait exprès. Ceux que j'écris en me prenant pour Zarathoustra me reviennent dans le visage comme le boomerang de l'indifférence. Très édifiant.

free music

3 commentaires:

  1. La grande question du blogger !!
    Pourquoi ce billet si finement travaillé, si profond, qui m'a demandé tant d'efforts n'a t il pas soulevé la moindre réaction, ezt pourquoi cette connerie balancée à la va vite tant de commentaires...

    Y a pas de réponse je le crains.
    Le timing, l'heure, la longueur...et parfois pire encore, le fait que tu ais poste quelques heures aprés un autre billet...

    Sans compter que les comm n'ont pas de rapport avec le nombres des lecteurs...

    Quoiqu'il en soit, on a tous connu ces affres.

    RépondreSupprimer
  2. Oui, il y a un retour - ou un non retour - qui tu n'as pas quand tu bidouilles seul dans ton coin.

    Mais d'un autre côté, quand je lis certains billets, de bonne qualité, c'est parfois difficile d'emettre un commentaire sans faire l'éléphant...

    RépondreSupprimer
  3. ...please where can I buy a unicorn?

    RépondreSupprimer