Accéder au contenu principal

Sans oublier la position vidange

A trois ans, je quitte Marseille. Plus tard, j'y reviens, je constate : "Le stade Vélodrome est au coeur de la ville, contrairement à Lyon ou Paris où le stade est excentré." Je me gratte le menton en fronçant les sourcils, concentré dans ma réflexion. Je regarde le Parc Borelly, j'ai marché ici, de nombreuses années plus tôt. Je tente d'avoir la nostalgie-attitude, j'essaye d'être submergé par les réminiscences émouvantes du temps perdu. Mais je suis sans aucun sentiment, froid comme un lézard polaire.

J'allonge le pas, j'ai des chaussures, je vis, je meurs, je me lave les dents.

Je commence à parler, alors, j'ai un accent du sud épais comme un steak. J'habite vers Perpignan, dans un Mas (prononcez Masse, comme Jeanne Mas, car entendre "Très cher, j'ai visité un superbe ma cet été" est une chose abominable pour moi). Le mas est entouré de vignes, à l'époque. C'est la nature. C'est pur. C'est le silence ; à part les tracteurs et les nuages violets de sulfates.

Ma mère avait une 4L. Cet été, près de Fontainebleau, nous avons acheté un de ces magazines du genre "Reconstituez le Chateau de Versailles au temps de Louis XIV, cette semaine le numéro 1 : la tasse ; pour 1.99 euros(seulement)". C'était la série spécial 4L, pour kéké.

Là, dans un superbe fascicule (1.99 seulement) nous avons appris que le modèle se nomme à la base R4, mais qu'une des déclinaisons est la 4L (L pour Luxe), celle qui comprend une vitre à la porte arrière, je sais plus moi, et c'est le nom qui est resté.

Une 4L avec les phares tout rond. (on est pas sur un skyblog, ici, on regarde des 4L en écoutant "les Vieux" de Jacques Brel). Les vitesses sont au milieu du tableau de bord. A part ça, rien de spécial, j'ai trois ans, j'aime bien aussi l'idée en avoir onze fois plus.

***

Vue en position vidange :



***

free music

Commentaires

  1. These articles are fantastic; the information you show us is interesting for everybody and is really good written. It’s just great!! Do you want to know something more? Read it...:Great investment opportunity in Costa Rica: condo costa estate real rica, condo costa rica, condos for sale in costa rica. Visit us for more info at: http://www.jaco-bay.com/

    RépondreSupprimer
  2. Oui, tu l'as dis, costa, et toi aussi rica. Vous aussi vous êtes "fantastic", men.

    RépondreSupprimer
  3. Je me demande si c'est pas deux de ces disques de frein de cette fameuse R4L que j'ai utilisés pour faire 2 sculptures coup sur coup... Hou la la je me sauve, Balmeyer va me réclamer son dû. Une ou 2 plaquettes au moins !

    RépondreSupprimer
  4. @farid : j'aime beaucoup des sculptures, d'ailleurs, je ne te l'ai pas dit sur ton blog, de peur de trop te flatter ! :)

    http://taha.fr/blog/index.php?2007/10/01/500-oto-portrait

    (gare aux chevilles ! )

    RépondreSupprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  6. Hello !.
    You may , perhaps curious to know how one can collect a huge starting capital .
    There is no initial capital needed You may commense earning with as small sum of money as 20-100 dollars.

    AimTrust is what you thought of all the time
    The firm incorporates an offshore structure with advanced asset management technologies in production and delivery of pipes for oil and gas.

    Its head office is in Panama with offices around the world.
    Do you want to become really rich in short time?
    That`s your chance That`s what you desire!

    I`m happy and lucky, I began to get real money with the help of this company,
    and I invite you to do the same. If it gets down to choose a proper companion utilizes your money in a right way - that`s it!.
    I make 2G daily, and my first deposit was 1 grand only!
    It`s easy to start , just click this link http://cipemyzi.virtue.nu/azinolu.html
    and lucky you`re! Let`s take this option together to get rid of nastiness of the life

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

La lanterne magique

Quand l'étincelle a disparu, dans cette lanterne magique qu'est la tête, le film du monde est laid. On regarde le soleil qui s'y couche comme un gros tas flasque de particules molles. Les chiens sont des boites à bruits, au bout des laisses, comme des yoyos à jamais déroulés. Les gens ont des barbes qui vous grattent à vous. Ils parlent en faisant des fautes d'orthographe. Les arbres s'alignent de manière bucolique comme des bâtons pour chiens, plantés là. Vous êtes ce chien qui ne peut prendre les arbres dans votre gueule, ces bâtons de joie, et détaler. Vous regardez les arbres, intransportables, et plus rien ne court. Vous vous retrouvez nez à nez dans un endroit où vous étiez content, une fois, et vous voyez votre ombre encore contente (car les ombres sont lentes), et vous vous sentez de trop dans ce souvenir heureux plus réel que vous-même à cet instant. Vous quittez les lieux poliment. Il y a des magasins qui vendent des thés ridicules. Il y a des bars qui ve…

Ballons

Nous nous promenions au parc de Sceaux, il y avait une sorte de kermesse pour lutter contre les myopathes (contre la mucoviscidose me corrigea Emeline). Derrière les stands, s'activaient des gens qui vendaient des parts de gâteaux au prix d'un ticket vert. Il y avait des panneaux explicatifs sur la maladie, des jeux de pêche et de massacre.

Un speaker remercia la fanfare de Clamart. J'y avais remarqué un joueur d'hélicon assez maigre, et ceci me plut car je tenais, à l'occasion, des statistiques sur les membres des fanfares, afin d'établir un jour une pittoresque découverte. J'avais déjà noté que les joueurs d'hélicon étaient souvent maigres, ce qui me fascinait car l'instrument exigeait de la puissance, et donc un costaud au bout du tube me semblait-il ; je croisais certes sur ma route une fanfare environ une fois l'an, l'étude avançait lentement mais malgré tout, je tenais pour certain que l'hélicon était si gourmand qu'il épuisait…

Wagram

Avenue de Wagram, devant un hôtel trois ou quatre étoiles, quelques barrières ont été installées de part et d'autre pour que s'accumulent des jeunes filles en fleur et en short. Elles semblent attendre depuis un moment, immobiles et compactes, et ce regroupement, provoqué manifestement par une prochaine épiphanie de vedette, emplit ce fragment d'avenue du bruissement électrique de la Célébrité. Des touristes et passants intrigués s'arrêtent pour scruter les jeunes filles qui scrutent l'entrée de l'hôtel, et moi je scrute à mon tour les passants curieux. Cela aurait été un triangle parfait de scrutement si les jeunes filles m'avaient regardé moi, mais en vérité je suis informaticien.

Chacun y trouve son compte, dans ce grand drame de l'attente ; par exemple moi-même, n'y comprenant rien, j'observe la scène tel un contempteur bien au dessus de tout ça. Si ces jeunes filles ont décidé d'être une foule dense à raison de huit par mètre carré, com…